Comment contracter un Prêt hypothécaire quand j’ai été refusé par ma banque ?

Un prêt refusé par la banque, ça ne fait jamais plaisir surtout lorsque vous désirez acquérir votre logement ! En effet, c’est un grand obstacle pour trouver les fonds nécessaires au financement de votre projet immobilier. Heureusement qu’il existe des solutions à ce problème !

 

Crédit refusé par la banque : les causes possibles

Vous avez demandé un crédit à un établissement bancaire et vous avez reçu une réponse négative. La première chose que vous devez savoir, c’est que votre banque n’a pas refusé votre dossier de crédit par gaieté de cœur. En effet, cela représente un manque à gagner pour elle, car son business modèle est fondé principalement sur le prêt d’argent. Apurement dit, tous les établissements financiers réalisent des bénéfices en prêtant de l’argent. Bien évidemment, la banque n’est pas obligée de vous communiquer les raisons du rejet de votre dossier de crédit. Mais en général, la raison principale pour laquelle un établissement financier refuse de prêter de l’argent à un demandeur est que ce dernier affiche une mauvaise cote de crédit. Néanmoins, vous devez savoir que certaines banques sont plus flexibles que d’autres. En d’autres termes, il se peut qu’une banque X par exemple refuse votre dossier et qu’une banque Y l’accepte !

Le financement hypothécaire privé : une alternative intéressante

En cas de refus de votre dossier de crédit par un établissement bancaire, la solution la plus pratique est de trouver un Prêteur hypothécaire privé. En effet, contrairement aux banques, les prêteurs privés sont plus flexibles et peuvent éventuellement ne pas prendre en compte une mauvaise cote de crédit. Cependant, il faut savoir que les taux hypothécaires appliqués dans ce type de financement alternatif sont plus élevés par rapport aux banques. N’espérez tout de même pas obtenir un Prêt hypothèque privée avec les mêmes taux appliqués par les banques et les établissements de crédit.

 

Le courtier hypothécaire : un professionnel incontournable

Pour entrer en contact avec un prêteur privé, il est vivement recommandé de passer par un Courtier hypothécaire en prêt privé. En effet, cela vous permet de contracter une Hypothèque pour mauvais crédit avec des conditions plus favorables. Un courtier hypothécaire comme Érick Brunet peut également vous aider à contracter une Deuxième hypothèque privée ou à effectuer un rétablissement de crédit lorsque cela est nécessaire. Si vous habitez au Québec notamment à Montréal, Laval, Longueuil, West Island, Rive Sud, ou Rive Nord, n’hésitez surtout pas à le contacter !

Deuxième hypothèque : les choses à savoir

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier que vous avez déjà hypothéqué ? Il vous est possible d’obtenir une deuxième hypothèque si vous avez besoin de financements supplémentaires. Si votre banque refuse de vous octroyer ce prêt, la solution la plus pratique et rapide consiste à faire appel à un prêteur hypothécaire privé comme second créancier, afin d’obtenir une deuxième hypothèque privée. L’hypothèque privée est une option qui s’avère souvent bien plus flexible que le recours aux banques, notamment pour les propriétaires en difficulté financière ou avec un mauvais historique de crédit. Comment trouver une deuxième hypothèque privée ? Le recours à  un courtier hypothécaire en prêt privé, comme Erick Brunet de l’agence Multi-Prêts Hypothèques, est recommandé si vous n’êtes pas sûr par où commencer.

Dans quels cas recourir à une deuxième hypothèque privée ?

Le recours à une deuxième hypothèque privée est une solution à privilégier lorsque l’on a déjà une première hypothèque sur sa propriété, que l’on a des besoins de financement supplémentaires, mais lorsque l’on se heurte au refus de sa banque. Les banques peuvent en effet refuser de vous octroyer un prêt selon votre cote de crédit, votre situation salariale ou encore l’équité de votre bien immobilier. En prenant ces paramètres en compte, elle se protège ainsi contre le risque de non-remboursement du prêt par un client aux conditions financières trop incertaines. L’hypothèque privée permet d’obtenir un prêt malgré tout, à des conditions beaucoup plus flexibles, mais à des taux d’intérêt beaucoup plus élevés. Le prêteur hypothécaire privé agira comme un second créancier qui prendra un lien sur votre propriété. Il s’agit donc d’une alternative utile en cas de refus par votre banque.

Pourquoi choisir l’agence Multi-Prêts Hypothèques ?

L’agence Multi-Prêts Hypothèques, par le biais du courtier hypothécaire en prêt privé Érick Brunet, possède des années d’expérience dans le domaine de l’immobilier et des finances et dispose d’un réseau de près de 30 prêteurs hypothécaires privés fiables et engagés à proposer les meilleurs taux à leurs clients. A l’issue d’une première consultation gratuite, votre courtier hypothécaire en prêt privé sera en mesure de mobiliser son réseau de prêteurs hypothécaires privés à Montréal et aux alentours, et d’identifier les produits les plus adaptés à votre situation particulière. L’agence Multi-Prêts Hypothèques vous garantit un suivi personnalisé et négociera les taux d’intérêt les plus avantageux possible. Erick Brunet offre également des services de rétablissement de crédit pour vous permettre de trouver une solution durable à vos problèmes d’argent.

 

 

Deuxième hypothèque : Pourquoi recourir à un prêteur hypothécaire privé ?

Dans certains cas, le propriétaire d’une maison ou d’une entreprise possédant déjà un prêt hypothécaire peut chercher à souscrire une deuxième hypothèque. Si la valeur de votre propriété a récemment augmenté ou que vous avez presque fini de payer votre prêt hypothécaire existant, alors une seconde hypothèque peut être une option pour vous. Il s’agira pour un créancier de prendre en garantie un immeuble résidentiel ou commercial. Le prêt se placera en second rang sur le bien donné en garantie. L’obtention d’une deuxième hypothèque est facilitée lorsque la valeur nette du bien est suffisamment élevée par rapport au montant de la première hypothèque.

Les avantages d’un prêteur hypothécaire privé

En cas de réception d’un avis de 60 jours, le recours à un second prêt hypothécaire est fortement recommandé. Celui-ci peut se faire auprès d’une institution financière ou d’un prêteur hypothécaire privé. Dans la plupart des cas, les personnes souscrivant une seconde hypothèque le font auprès d’un prêteur privé car leur banque leur a refusé le prêt, du fait d’une cote de crédit défavorable, de retards de paiement ou d’autres éléments suscitant un risque trop important pour la banque. Il peut alors paraitre judicieux de passer par un prêteur hypothécaire privé. Cette solution est davantage flexible car elle se base sur la valeur de votre bien et non sur votre cote de crédit. De plus, elle vous permet de financer jusqu’à 75% de la valeur de votre propriété.

Le rôle d’un courtier hypothécaire dans l’obtention d’une seconde hypothèque

Pour vous faire économiser du temps et de l’argent, la meilleure option consiste à faire appel à un courtier hypothécaire en prêt privé, tel qu’Erick Brunet de l’Agence Multi-Prêts Hypothèques, qui couvre l’ensemble du Québec et travaille avec près de 30 prêteurs privés. Celui-ci se chargera de comparer les différents prêteurs hypothécaires privés ainsi que leurs produits, suivant une analyse pointue de votre situation et de vos besoins. Cette option vous offre la garantie d’une solution adaptée à des taux qui vous seront favorables. Un autre aspect indissociable de la souscription à un second prêt hypothécaire reste le rétablissement de crédit, afin de garantir la stabilité financière durable de l’emprunteur. En faisant appel à un courtier hypothécaire en prêt privé, vous aurez la certitude de bénéficier de son vaste réseau de prêteurs et de produits, de son savoir spécialisé, de ses conseils objectifs et d’un suivi personnalisé, éléments primordiaux dans les périodes difficiles.

 

 

J’ai reçu un Avis de 60 jours, que puis-je faire alors ?

J’ai reçu un Avis de 60 jours, que puis-je faire alors ?

 

 

Vous venez de recevoir un Avis de 60 jours. Vous vous demandez comment faire pour éviter la saisie de votre propriété immobilière. Rassurez-vous alors ! Érick Brunet, le courtier hypothécaire en prêt privé peut vous aider à trouver les solutions les mieux adaptées à votre problème. Il est représenté sur les villes suivantes : Montréal, Laval, Longueuil, West Island, Rive Sud, et Rive Nord.

 

 

Le préavis d’exercice d’un droit hypothécaire ou avis de 60 jours

En octroyant un Prêt hypothèque privée, le prêteur acquiert un droit hypothécaire sur la propriété de l’emprunteur. Ce droit légal vise en effet à protéger le prêteur en cas de non-remboursement du prêt. Cela dit, pour exercer ce droit hypothécaire, le prêteur doit obligatoirement aviser l’emprunteur en lui envoyant un préavis d’exercice. Par le biais de ce document communément appelé Avis de 60 jours, le créancier informe le débiteur qu’il envisage d’entamer la procédure légale de saisie immobilière pour exercer son droit hypothécaire.

Pour les biens immobiliers, le délai minimal du préavis d’exercice de droit hypothécaire est de 60 jours. Pour les meubles, il n’est que de 20 jours. Le préavis d’exercice de droit hypothécaire doit comporter plusieurs informations obligatoires comme le nom et adresse du débiteur, la description du contrat de prêt, le solde de la créance, le type du droit hypothécaire, la description du bien hypothéqué, et le délai prévu pour délaisser l’immeuble hypothéqué.

Comment éviter la saisie immobilière ?

En principe, l’avis de 60 jours doit mentionner le droit de l’emprunteur de corriger sa situation avant l’expiration du délai. Ainsi, le créancier ne peut entamer la procédure de saisie immobilière qu’après l’expiration du délai et si le prêt est toujours en défaut. Tant que le délai de 60 jours n’a pas expiré, l’emprunteur peut à tout moment remédier au défaut et corriger sa situation envers l’emprunteur.

Pour ce faire, il doit donc trouver une source de financement pour rembourser son prêt. Comme les institutions financières refusent souvent d’accorder de nouveaux prêts hypothécaires pour des personnes en difficulté, le débiteur doit s’orienter vers les prêteurs privés. Grâce à une Deuxième hypothèque privée par exemple, il peut effectuer le versement des montants en souffrance et éviter donc la saisie de sa propriété immobilière.

Conclusion

En signant le contrat du prêt hypothécaire, le créancier obtient un droit hypothécaire sur la propriété. Si le débiteur ne respecte pas les termes du contrat de prêt, alors le créancier peut lui envoyer un préavis d’exercice (avis de 60 jours). Ce préavis met en garde le débiteur contre l’exercice du droit hypothécaire. Pour remédier à ce défaut, l’emprunteur peut contacter un courtier hypothécaire pour l’aider à trouver le prêt convenable afin de rembourser son prêt initial.