Pourquoi hypothéquer sa maison plus d’une fois ?

La pratique de l’hypothèque légale n’a plus rien de nouveau aux yeux de tous. Cette pratique qui consiste à mettre sa maison en gage, en contrepartie d’une somme avoisinant les 80 % de la valeur de la maison. Une somme à rembourser mensuellement, jusqu’à un certain délai, au risque de voir sa maison se faire saisir, en cas de manquement.

Une méthode risquée suivie par bien des gens

Après avoir découvert les conditions d’obtention d’une hypothèque privée, on peut très vite constater à quel point elle peut être risquée. Pourtant, pour différentes raisons, nombreux sont ceux qui s’aventurent encore dans ce domaine, ce qui intrigue bon nombre de personnes. Toutefois, il faut tout de même comprendre qu’il s’agisse d’un moyen de financement comme un autre.

En effet, en optant pour un prêt hypothécaire privé, vous pouvez facilement et rapidement, accéder à un prêt, après avoir cerné les termes du contrat. Beaucoup plus accessible et simple qu’une hypothèque bancaire. Vous pouvez aussi profiter de différents avantages considérables, comme la flexibilité des modalités de paiement, ou encore la possibilité de rétablissement de crédit.

Comment faire pour hypothéquer sa maison au Québec ?

Si vous disposez d’une résidence secondaire ou principale dans les environs du Montréal, Longueuil, West Island, Rive Nord, Laval ou de la Rive Sud. Et que vous voulez vous lancer dans un prêt hypothèque privée pour étendre votre empire. Le mieux pour vous est de vous adresser directement au courtier hypothécaire en prêt privé Erick Brunet, de chez Multi-Prêts Hypothèques MR.

Un spécialiste de l’hypothèque privée, que ce soit pour un crédit à long ou court terme, ou encore pour une hypothèque pour mauvais crédit. Ce prêteur hypothécaire privé accorde aussi une deuxième hypothèque à tous ceux qui ont déjà hypothéqué leur maison, et qui veulent une autre hypothèque dessus pour éponger la première.

Et même si vous avez contracté votre première hypothèque ailleurs, vous avez toujours toutes vos chances de contracter une nouvelle hypothèque avec ce dernier. Sans oublier qu’il peut aussi vous défaire de votre avis de 60 jours, comme il m’a accordé un prêt hypothécaire quand j’ai été refusé par ma banque.